« Goal of education 2015 in Pondimoun » à Pondimoun II
Contexte du projet:
Situé dans l’arrondissement de Koutaba, Pondimoun II avait un seul bâtiment d’école primaire construit et financé par les initiatives des parents d’élèves. Le taux de décrochage est élevé pour plusieurs raisons: les jeunes qui abandonnent l’école pour gagner de l’argent pour leurs familles, les filles issus des familles pauvres qui se marient précocement, les enfants Bororo marginalisés, les parents souvent analphabètes sont submergés par le manque de ressources, des capacités adéquates ainsi que le savoir-faire. La superficie de l’école est grande mais la capacité d’accueil est trop faible. Lorsque le bâtiment a été détruit par une tornade en Mars 2014, la Communauté a été confrontée à un problème plus grave.

 

Objectifs

  • Création des conditionspour augmenter le tauxde scolarisation des filleset la promotion dela scolarisation des enfantsdes familles trèspauvres et sans instruction ;
  • promouvoir l’inclusiondes minorités ethniqueset des enfants défavorisésdans lazone du projet (principalement les enfants bororo) ;
  • renforcer les initiativesdes parents d’élèves et des associations

 

Activités
Construction de nouveaux bâtiments
Deux nouveaux bâtiments scolaires ont été construits et équipés des tables-bancs dans lesquels l’enseignement se déroule dans une atmosphère attrayante.

Sensibilisation
Lancement d’une campagne de sensibilisation visant à sensibiliser les parents sur l’importance de l’éducation de leurs enfants. En outre la sensibilisation a permis de promouvoir la tolérance et l’acceptation des Bororos dans la localité. Grâce à des entretiens personnels (avec l’aide des autorités religieuses) et grâce aux émissions de la «Radio communautaire du Noun » la population a été sensibilisée sur les avantages de la scolarisation et sur les conséquences du décrochage scolaire.

 

Renforcement des capacités humaines

Les associations des parents d’élèves, les représentants des écoles, des associations et des multiplicateurs locaux ont participé à des séminaires de formation sur les fondements juridiques de l’éducation au Cameroun, la collecte de fonds, l’informatique et le travail en équipe.